Journée mondiale du lait : pourquoi la blockchain est-elle plébiscitée par le secteur laitier ?

May 31, 2020

Chaque année depuis 2001, la FAO (l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) fait du 1er juin la « Journée Mondiale du Lait ». Cet évènement est ainsi l’occasion pour nous de revenir sur l’importance cruciale de la traçabilité et de la transparence dans une industrie laitière qui se réinvente depuis plusieurs décennies, et a notamment été pionnière dans l’adoption de la technologie blockchain.

Un contexte de déconfiance qui pousse à agir

Le secteur laitier s’est vu touché par de nombreux scandales sur les dernières décennies. Les plus marquants, comme le lait frelaté en Chine ou le lait contaminé à la salmonelle en France, ont amplifié l’érosion de la confiance des consommateurs dans le secteur. D’autre part, de nombreuses questions éthiques ont été soulevées (rémunération des producteurs, bien-être animal…), remettant en cause le modèle des filières laitières industrielles.

Pourtant, l’industrie laitière fait preuve d’une forte résilience et d’une incroyable capacité à se réinventer. En France, des initiatives comme C’est Qui Le Patron, Les Laitiers Responsables, ou Juste & Vendéen garantissent ainsi une meilleure rémunération des producteurs tout en appliquant un cahier des charges exigeant. La forte augmentation des gammes bio en magasin montre aussi les nouveaux engagements des acteurs de l’industrie du lait en termes de bien-être animal et de qualité.

Désormais, l’enjeu est d’être capable de prouver au consommateur ces engagements et de le lui communiquer efficacement, alors que les labels se démultiplient. La blockchain semble être la technologie la plus plébiscité pour répondre à ces problématiques. Elle s’est imposée comme la principale solution des filières laitières pour améliorer traçabilité et transparence.

Vous ne savez pas ce qu’est la blockchain ? Découvrez une vidéo de notre partenaire Sara Tucci, qui explique comment fonctionne cette technologie, en la comparant à une recette de pancakes …

Quels sont les bénéfices apportés par la blockchain aux acteurs du secteur laitier?

Sécurité sanitaire : la technologie blockchain permet d’assurer un suivi fiable de chaque lot d’une référence tout au long de la filière. En cas d’intoxication alimentaire, il est très facile de remonter directement au maillon défectueux et d’écarter ainsi tous les lots qui ont été impactés.

Gaspillage : cette précision des rappels-produits permet d’éviter de rappeler en masse des références qui n’ont pas été impactées, situation commune et très coûteuse d’un point de vue financier et en terme d’image de marque.

Collaboration : La Blockchain est un « tiers de confiance », c’est un registre distribué et donc décentralisé. Elle permet aux différents acteurs de la filière (fournisseurs d’alimentation des vaches, les éleveurs, les collecteurs, la laiterie) de partager les mêmes informations, offrant ainsi la capacité de suivre un produit tout au long d’une filière et de s’assurer de sa conformité.

Réassurance par la transparence : Pouvoir garantir le parcours d’un produit en toute transparence est un excellent facteur de différenciation. Le consommateur peut en effet, grâce à la blockchain, découvrir l’histoire de son produit, son cahier des charges et s’assurer de sa qualité. Il sera ainsi plus enclin à payer davantage pour un produit qu’il sait correspondre à ses valeurs ou tout simplement à acheter ce produit plutôt qu’un autre.

Réassurance par les certifications : Cette réassurance passe aussi par les certifications (labels, audits externes…). D’une part, la blockchain facilite les contrôles en offrant des données viables aux organismes indépendants (origine, empreinte écologique, bien-être animal…). D’autre part, la plateforme à destination des consommateurs est un excellent outil pour exposer ces certifications aux consommateurs. Les certifications deviennent donc plus simples à obtenir et à valoriser auprès du consommateur.

CONNECTING FOOD, la traçabilité et l’audit en temps réel du lait, certifié par la blockchain

Chez Connecting Food, cette journée est l’occasion de célébrer avec nos clients de la filière laitière le travail accompli.

C’est dans la filière laitière qu’a démarré l’aventure Connecting Food ! Juste & Vendéen, une association d’agriculteurs offrant des produits de qualité, tracés et à des prix rémunérateurs, a été notre premier client. C’est ainsi qu’en Juillet 2018 apparaissent en France les premières bouteilles de lait tracées par la blockchain. Equipées d’un QR Code, elles permettent au consommateur d’avoir toute l’information sur l’origine du produit et les détails de sa production. Dans une logique de transparence totale, la rémunération du producteur (45 centimes par litres) est également rendue accessible au consommateur, qui encourage la démarche par son acte d’achat.

Découvrez le témoignage d’Agnès Texier, une agricultrice engagée dans la démarche Juste & Vendéen

Les bouteilles de lait Juste&Vendéen sont commercialisées d’abord dans les magasins Système U de Vendée, puis plus largement dans le département, et en circuit court. La marque Juste commercialise aujourd’hui également du miel, tracé de la même façon par la plateforme Connecting Food, et prévoit d’élargir sa gamme de produits.

En 2019, notre collaboration avec Prospérité-fermière Ingredia a marqué une nouvelle étape dans notre développement. Cet acteur mondial a choisi Connecting Food pour assurer la transparence totale de son lait de consommation et de ses protéines de lait. Aujourd’hui, une traçabilité complète est en place dans la filière, du fournisseur d’alimentation des vaches au conditionnement du produit fini à l’usine. De plus, notre solution LiveAudit® vérifie en continu la conformité des produits Ingredia avec le cahier des charges Via Lacta, charte RSE de l’entreprise. Ingredia peut ainsi prouver le respect de ses engagements en termes d’origine, de bien-être animal (jours de pâturages, M2 par vache, aire paillée) et de santé (Lait sans OGM) aux consommateurs B2C et à ses clients B2B.

En bout de chaîne, les informations de traçabilité et la preuve de l’audit sont rendues accessibles au consommateur final.

Découvrez en vidéo le témoignage d’Alessandra Bonacasa, directrice commerciale & marketing de Prospérité Fermière - Ingredia

Une forte dynamique à l’œuvre concernant l’utilisation de la blockchain

En France, Nestlé fait usage de la blockchain sur leur gamme de lait infantile Guigoz Bio 2 et 3. Carrefourest aussi utilisateur de la blockchain sur son lait frais entier microfiltré Filière Qualité Carrefour (FQC) provenant des laiteries Gillot (Normandie).

A l’échelle mondiale, des acteurs d’envergures ont aussi saisi cette occasion de valoriser leurs produits. Arla Finlande a lancé en 2018 une « Milkchain » sur son lait bio en brique.

Danone pour sa part a lancé sa blockchain « Track & Connect » sur son lait infantile Aptamil & Nutrilon en Chine.

D’autres initiatives, encore au stade de projet, annoncent l’application généralisée que connaîtra la blockchain dans un avenir proche. Les exemples ne manquent pas : Bright Food en Chine, Vinamilkau Vietnam, El Ordeno en Equateur, Nestléen Nouvelle-Zélande...

Si ces projets ne sont pas encore déployés à échelle industrielle, ils se rejoignent dans la volonté de valoriser leurs produits à travers des engagements forts (rémunération de producteurs, fraîcheur, bio, origine…).

Ces initiatives dessinent ainsi les nouveaux standards attendus par les consommateurs en termes de transparence et de traçabilité, marquant l’entrée dans l’ère du marketing par la preuve.

POURQUOI PAS VOUS ?

Producteurs, coopératives, marques, distributeurs : nous avons à cœur de vous accompagner dans votre démarche de transparence. Notre solution s’applique à tout type de produits laitiers, de la bouteille de lait nature aux produits transformés (yaourt, chocolat, glaces…). Contactez nous !

Exemple de gamme de produits laitiers 100% transparents, grâce aux ingrédients laitiers Via Lacta, d'Ingredia, tracés par la blockchain de Connecting Food.